A LIFE MORE BEAUTIFUL

Journal

Local art inspired by the South of France

At Les Oliviers, we’re captivated by the wealth of art in the area. And no artwork is more enjoyable than the pieces created right on our doorstep. We caught up with English artist Chris Cook recently to find out what it’s like to be an artist in Antibes. Chris has lived here for 20 years and has a studio in the heart of Antibes. Read on to discover his local inspirations and hidden gems – and even a piece of art fit for a Prince...

...What piece of art are you most proud of?

There is one piece of art I’ll never forget. I created a piece for a charity auction hosted by the Prince of Monaco. The event was to raise money for those affected by the Haitian earthquake. The artwork was called ‘The Man Who Sold The World’ and was a white map of the world with a barcode across it. It’s striking and it completely came from the heart. Subsequently, it was snapped up by the Prince. That was a pretty proud moment – selling the world to the Prince of Monaco to help shelter Haitians.

OCTOBER 7, 2020

NICE MATIN

Journal

L’artisanat d’art dévoile - Trois jours pour découvrir le savoir artistique d’Antibes l’étendue de sa créativité à Vallauris, techniques ancestrales et vide-ateliers au programme Au Cannet, l’art et les enfants d’abord

À Antibes, ça commence aujourd’hui et, comme ailleurs, ça va durer tout le week-end ! Pour la troisième année consécutive, les journées européennes des métiers d’art vont surfer sur le label Ville et métiers d’art pour le plus grand bonheur des passionnés de l’artisanat créatif. Et ça tombe bien car dans la cité des Remparts, le programme est chargé ! Car ils sont nombreux les artistes à ouvrir la porte de leur atelier afin d’attirer la lumière sur leur savoir-faire. Et la thématique 2 019 Métiers d’art, signature des territoires donne du goût à une manifestation définitivement ancrée...

AVRIL 05, 2019

NICE MATIN

Journal

Christopher Cook : Le sourire peut nous emmener loin Le patient anglais

Bien installé dans sa galerie, l'artiste britannique a appris à prendre son temps pour vivre heureux

Le temps, c'est un peu comme une guitare pour Christopher Cook. Il faut savoir en jouer pour en apprécier la quintessence. L'artiste plasticien dont la galerie d'art est installée au 10 avenue Tournelli, en plein cœur de la cité des Remparts, est un vagabond du continuum espace-temps. Toute sa vie, il a cherché sa voie. En sachant que l'art serait sa seule issue mais en ignorant quel parcours sinueux il devrait emprunter pour y arriver. « Le temps ne file pas forcément à toute vitesse. C'est la routine qui veut ça, car il n'y a plus de repères. Quand on fait beaucoup de choses différentes, le temps ralentit. Quand on voyage avec un sac à dos pendant une semaine par exemple, ça paraît...

AVRIL 14, 2018